Pour lutter efficacement contre un départ d’incendie, il faut utiliser l’agent extincteur approprié à la nature du feu en question. Les feux sont répertoriés en cinq classes désignées par une lettre alphabétique de A à F.

Les 5 catégories de feux

Classe A : La première classe regroupe les feux produits par les matériaux solides, secs et braisant c’est-à-dire d’origine organique tels que le bois, le papier, les tissus, les cartons… Ils produisent souvent une combustion vive avec flammes ou une combustion lente sans flammes mais avec des braises incandescentes

Classe B : catégorisés comme feux « gras », ces feux sont produits par les liquides ou solides liquéfiables inflammables tels que l’essence, les hydrocarbures, les solvants les alcools, les graisses, les huiles, les peintures etc. Ils brûlent sans faire de braises.

Classe C : Feux dit de gaz (sodium, uranium, magnésium, aluminium…) A température ambiante, ces feux sont généralement en phase gazeuse.

Classe D : Ce sont les feux de métaux appelés aussi feux spéciaux tels que le magnésium, le sodium, la limaille de fer, la poudre d’aluminium ou de magnésium, le titane. Ce sont aussi les feux provoqués par l’embrasement de copeaux ou de poussières métalliques. Ces feux nécessitent des moyens d’extinction particuliers.

Classe F : La classe F a été introduite en 2006 par une norme européenne. Cette classe regroupe les feux d’huile ou de graisses utilisées dans la restauration au niveau de la cuisson des aliments, qu’on désigne par le terme « auxiliaires de cuisson ».

Les feux de classe F doivent être éteints de préférence avec une couverture incendie. Ce geste est en effet plus efficace et moins risqué que l’utilisation d’extincteur.

 

Les différents types d’extincteurs

Vous l’aurez compris, pour établir le meilleur plan de prévention possible, il est indispensable d’utiliser un extincteur adapté selon la source des flammes. Parmi les agents d’extinction, on retrouve :

  • Les extincteurs à eau

L’extincteur à eau pulvérisée est efficace pour éteindre les feux de classe A et B. Des agents chimiques sont ajoutés à l’eau pour créer une pellicule de protection sur le matériau en combustion et l’isoler de l’air. Les extincteurs à eau sont identifiables par la couleur bleue de leur étiquette ou de leur poignée.

  • Les extincteurs à mousse

Ils servent à éteindre les feux de classe A et B, mais dans une moindre mesure. Leur contenu est le même que celui des extincteurs à eau avec des additifs. Le diffuseur transforme l’eau en une mousse lourde, qui va isoler le combustible de l’air et agir par refroidissement. Elle est plus efficace que l’eau sur les feux de liquides inflammables car elle retient les vapeurs et empêche le redémarrage des flammes. Le code couleur pour ces extincteurs est aussi le bleu (visible souvent au niveau de la poignée).

  • Extincteur à poudre ABC

Cet extincteur est le plus polyvalent. Il contient un agent chimique qui étouffe les flammes en isolant le combustible. L’extincteur à poudre peut être utilisé pour éteindre un feu électrique, mais il endommagera fortement l’installation, la poudre étant très corrosive. L’extincteur à poudre est souvent identifié sur l’étiquette ou la poignée par du jaune.

  • Extincteur à poudre spéciale

Il peut éteindre notamment les feux de classe D. Ces extincteurs sont réservés à l’usage des professionnels de la lutte incendie ou dans les locaux à haut risque, où sont stockés des métaux (milieu industriel).

  • Les extincteurs à CO2

L’extincteur CO2 , également appelé extincteur à neige carbonique est efficace sur les feux de classe B et sur les feux d’origine électrique. Le gaz émis va chasser l’oxygène autour des flammes, nécessaire pour alimenter la combustion et ainsi éteindre le feu par étouffement.

Les extincteurs à CO2 sont souvent identifiés par la couleur grise au niveau de la poignée, de l’étiquette, de la goupille…

Nos calendriers de formations inter 2023 sont disponibles !

X